Nanopoudres pour l'industrie de la céramique

Nanopoudres et sécurité

Bien qu’il n’existe pas encore de réglementation claire régissant d’éventuels problèmes de santé, de sécurité, d’environnement et de société liés aux nanotechnologies, Nanoe s’engage d’ores et déjà pour une utilisation prudente et raisonnée des nanopoudres. En l’absence de données toxicologiques fiables, il est important de prévenir les risques potentiels en s’assurant que l’exposition à ces matériaux est aussi faible que possible.

Risques éventuels pour la santé :

Problèmes liés à l’inhalation : selon l’étude de 2006 sur les nanomatériaux menée par Vicki L. Colvin (directrice du Centre de nanotechnologie environnementale et biologique de l’université Rice), dans certains cas, les nanoparticules de moins de 50 nm peuvent être amenées à traverser des vaisseaux sanguins (en franchissant la barrière hémato-méningée), et se retrouver dans les fluides intercellulaires.

Les études expérimentales menées en 2004 par le groupe du professeur Günter Oberdörster (université de Rochester, état de New-York) ont également mis en évidence une distribution systémique des nanoparticules dans tous les organes par la circulation sanguine.

Par ailleurs, selon ces études, la capacité des nanoparticules à traverser la barrière cutanée reste controversée.

NB : Il est important de noter que dans le cas de nanopoudres agglomérées, frittées, mises en suspension ou encore combinées avec un liant, le matériau perd de sa volatilité et ne présente alors plus le même degré de dangerosité que celui des nanoparticules.

En attendant l’avancée des études, Nanoe recommande d’appliquer le principe de précaution et de rechercher le niveau d’exposition le plus bas possible avec les nanopoudres dans leur état particulaire, en respectant les mesures de protections suivantes:

Masques : L’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) préconise le port de masques ou demi-masques muni de filtres à fibres de classe P3 ou FFP3. L’étude menée par l’INRS conclut sur la capacité de ces masques à filtrer les particules supérieures à 4 nm.

Vêtements de protection : Le CEA-Liten (Commissariat à l’Energie Atomique – Laboratoire d’Innovations pour les Technologies des Energies nouvelles et les Nanomatériaux) conseille des tenues jetables étanches à l’air, ainsi que l’utilisation de gants et le port de lunettes. NanoE préconise au minimum l’utilisation de gants, lunettes et blouses spécifiques.

Protection collective : prise de mesures techniques permettant de capter, de limiter et d’évacuer les gaz, vapeurs et poussières dangereux.

Lieu de travail : nettoyer soigneusement à l’aide de linge humide les sols et surfaces de travail (proscrire l’utilisation d’un jet d’air ou d’un balai).


Nanoe
6 rue des frênes
91160 Ballainvilliers
France

 
 
Téléphone : + 33 9 81 98 33 65
Fax : + 33 9 81 70 75 52
E-mail : contact@nanoe.com

 
 
 
© 2008 - 2009 Nanoe